SEO : combien de mots-clés faut-il cibler ?

SEO : combien de mots-clés faut-il cibler ?

Combien de mots clés en SEOLes mots-clés sont la pierre angulaire de toute stratégie SEO. L’intégration de mots-clés pertinents dans un contenu web augmente les chances du contenu (et du site) d’être consulté et donc d’attirer du trafic. La présence de ces mots-clés dans le nom de domaine, dans le contenu, titres et textes sera un atout majeur pour améliorer le référencement naturel du site.

Les questions qu’il faut se poser avant de lancer une campagne SEO sont : comment choisir les mots-clés ? et combien de mots-clés faut-il cibler ?

Comment choisir les mots-clés ?

Le principe est que plus un site utilisera de mots-clés cherchés massivement par les internautes dans leurs requêtes sur les moteurs de recherche, mieux le site sera classé dans les SERP. Il faut donc savoir quels mots sont utilisés par les internautes dans leurs requêtes et pour ce faire, de nombreux outils existent.

Les outils les plus utilisés sont des outils que Google met à la disposition des professionnels. Parmi eux, il y a Keyword Planner pour Google Adwords qui offre la possibilité de trouver des mots-clés pertinents secondaires à partir d’un mot-clé principal, en donnant le volume de trafic pour chaque nouveau mot-clé proposé.

Google Trends donne les tendances des recherches sur une période donnée. Il indique quels mots et expressions ont été le plus recherchés par les internautes. Cet outil permet de rester en contact avec la réalité mouvante des mots-clés dont la pertinence change assez rapidement.

Mots clés avec Yooda Insight
Suivi des mots clés grâce à Yooda Insight

Ubersuggest quant à lui, donne les mots et expressions suggérées par Google pour chaque mot-clé. En connaissant ces suggestions, il sera possible d’adapter le contenu et d’utiliser des mots-clés à longue traîne.

Quant à nous, nous utilisons très volontiers Yooda Insight qui permet de trouver des mots clés dans une thématique précise ; de comparer la concurrence ; de récupérer les mots clés sur lesquels sont visibles des sites Internet. L’outil est très complet et nous permet de travailler efficacement sur les sites de nos clients et les nôtres.

D’autres outils existent, gratuits ou payants, fournis par les moteurs de recherche ou par des sociétés tierces. Leur utilité est indéniable mais ils sont loin d’être suffisants. Ils ne permettent que d’obtenir une liste de mots-clés à fort potentiel qu’il faudra étudier de près pour en définir la réelle efficacité selon la thématique du site, la concurrence, les offres proposées par le site, etc..

Combien de mots-clés faut-il cibler?

C’est une des grandes questions que l’on se pose en réfléchissant à la stratégie SEO d’un site. Pour y répondre, il est important d’avoir en tête la structure globale de son site et des services/produits qui y seront proposés. De plus, il est facile de se rendre compte que pour le même sujet, il peut exister une multitude de mots-clés plus ou moins ressemblants.

Choix des mots clés SEOLes internautes ne réfléchissent pas tous de la même façon et ne parlent ni n’écrivent de la même manière. Il est donc important de chercher à acquérir des données sur les variantes de mots-clés utilisées pour la même requête.

Une fois ce jargon acquis, il doit être analysé et les mots et expressions doivent être hiérarchisés selon leur pertinence. Les mots-clés les plus pertinents doivent être retenus mais en nombre raisonnable, surtout si on utilise des moyens de promotion payants. Plus le nombre de mots-clés sera élevé, plus les ressources attribuées à chacun seront limitées. Il faut donc trouver le bon compromis entre le nombre de mots-clés et les ressources qu’il est possible d’attribuer à chaque mot-clé. En effet, une page doit correspondre à un mot clé principal et plusieurs cooccurrences. Plus vous avez de mots clés principaux, plus vous aurez de pages. Vous devrez donc attribuer un budget de rédaction web pour chaque page générée ainsi qu’une stratégie de structuration et de netlinking pour ce réseau interne.

Pour conclure, la bonne stratégie est d’acquérir, par les différents outils disponibles, une liste de mots-clés pertinents relatifs au thème et à l’offre du site, les classer selon leur pertinence et en choisir un principal et quelques autres secondaires pour chaque page du site. C’est l’analyse sémantique, étape indispensable avant le début d’une prestation SEO (l’analyse sémantique fait d’ailleurs partie de la prestation SEO). Il est également important de garder en tête qu’à une page correspond un mot clé principal (généralement concurrentiel et rémunérateur) ainsi que plusieurs cooccurrences (moins concurrentielles). N’oubliez pas non plus la puissance de la longue traîne. Elle est rarement repérée par les outils de recherche de mots clés, mais elle est souvent très rémunératrice.

 

Répondre à l'article :

You can add images to your comment by clicking here.